Il nostro sito utilizza cookies tecnici, analitici e di profilazione e consente l'uso di cookie di "terze parti" che permettono di personalizzare i messaggi pubblicitari che visualizzerai su altri siti sulla base delle tue preferenze. Cliccando su "Ok", in un‘area sottostante o accedendo ad un‘altra pagina del sito, acconsenti all‘uso dei cookie. Per leggere l'informativa completa e sapere come impedire l'utilizzo dei cookie clicca qui.

ok

Kimbo - il piacere che ci unisce

Can a city fit in a cup of coffee?

Nous pensons au futur depuis plus de 50 ans

The pleasure of coffee has no boundaries

All the news about Kimbo Coffee

Pourquoi Naples?

Quand au XVIIème siècle, peut-être apporté par les Turcs lors du siège de Vienne, le café se diffuse en Occident, la ville de Naples ne fut pas la seule à en être conquis. À Londres, c’était une boisson très populaire, déjà bien avant le thé. À Venise, Goldoni nous rappelle que les boutiques du café prospéraient. Et à Vienne, avec la publication de son livre “Bevanda asiatica, trattatello sul café”, Luigi Marsili fait de la publicité de son utilisation dès 1685. Cependant, de nos jours, ni Londres, ni Venise, ni Vienne sont synonymes de bon café, contrairement à Naples. C’est seulement une opinion, certes, mais fondée sur des concepts précis ayant de profondes racines. Il faudrait peut-être rechercher le motif au sein du rapport spécial qui existe entre les Napolitains et le café, un rapport non pas d’intérêt, mais d’amour.

Une histoire très personnelle

Il semble que les Napolitains, dès le début, ont adopté le café dans leur façon de vivre. En Europe du Nord, le café est apprécié depuis toujours (parfois même condamné) pour ses vertus énergétiques; à Venise c’était surtout une mode; à Naples, le café est aimé d’instinct. Pour le Napolitain, le café est déjà un plaisir en soi. On peut renoncer à tout mais pas au superflu, comme dit Oscar Wilde. Et Eduardo De Filippo répond en chœur dans sa comédie “Questi fantasmi!” lorsqu’il dit qu’il pourrait renoncer à tout mais pas à sa tasse de café prise sur le balcon.

The treasure of experience

If drinking coffee is a pure pleasure, making it is an art where personal talent is what counts as in all arts.
For centuries, Neapolitans have roasted their coffee at home. Or on
traditional vendor carts. The art is compared and experience is
accumulated: the famous "Neapolitan roast" coffee is therefore created.
Then, considering that real art is never done in a hurry, the Neapolitan
coffee pot was created, the most traditional system, a pleasure that takes
time to be enjoyed.

The founders

Dans une ville où pratiquement tous exercent et se transmettent l’art du café et le talent, l’intuition de certains émerge. C’est le cas des frères Rubino, fondateurs de la société Café do Brasil.
Ils sont nés ni industriels, ni cafetiers, ils épaulent leur père dans la gestion du bar pâtisserie de famille. La renommée de leur expresso se diffuse rapidement hors de leur quartier et certains se déplacent même de loin et font une longue promenade pour venir le boire. Tout doucement, comme en dégustant lentement une tasse, la renommée s’accroît et de nouvelles idées naissent. Comme l’envie d’apporter le plaisir du café napolitain dans tous les bars, dans tous les foyers du monde entier.

Kimbo S.p.A.

Kimbo S.p.A, est l’entreprise fondée par les frères Rubino en 1963, d’où naît la marque Kimbo, un nom qui évoque les terres exotiques d’origine des grains de café. Quelques années après, la marque Kosè est aussi créée, un produit bon et avantageux. En 2012, les bars de la Sardaigne sont conquis grâce à l’acquisition de l’entreprise historique de café de Cagliari nommée La Tazza d’oro. En 1994, la société Café do Brasil se place deuxième dans le secteur de la vente au détail du marché italien du café conditionné, et elle maintient d’ailleurs encore cette place aujourd’hui. Le succès croissant est dû certes à la rigoureuse fidélité à la tradition et à l’excellente qualité de ses produits, mais aussi à la forte présence en communication et aux investissements au sein des infrastructures de l’entreprise. La preuve est fournie par l’établissement de Melito à Naples qui s’étend sur 40.000 m2, où la modernisation des équipements et des procédés de production est constante et garantit toujours des standards de production très élevés en ligne avec les politiques de l’environnement. À partir de 2009, la société Café do Brasil est à l’avant-garde également sur le plan de la logistique intégrée, grâce au pôle d’échange Kimbo (18.000 m2) situé au port de transfert des marchandises de Nola.